fbpx

Covid-19, grippe… L’Académie de médecine estime que le masque « redevient nécessaire »



Covid-19, grippe... L'Académie de médecine estime que le masque "redevient nécessaire"

L’académie a notamment mis en garde contre un risque d’augmentation des co-infections Covid-19 et grippe chez les Français cet hiver.

Dans un communiqué publié mercredi, l’Académie nationale de médecine recommande à tous les Français de recommencer à porter le masque chirurgical dans les espaces fermés accueillant du public, et notamment les transports en commun. « Le masque redevient nécessaire », indique le document.

Une décision qui s’explique par plusieurs éléments, et notamment la crainte de voir se coupler durant la saison hivernale plusieurs épidémies, telles que le Covid-19 et la grippe. Une situation qui viendrait grandement déstabiliser les hôpitaux français, déjà fragilisés par l’épidémie de bronchiolite qui frappe les jeunes enfants de moins de 2 ans.

« Alors que la huitième vague de Covid-19 semble se stabiliser à un niveau élevé, la perspective d’une épidémie de grippe saisonnière précoce se précise en métropole au vu de l’incidence croissante des syndromes grippaux et des cas sporadiques confirmés », écrit l’Académie de médecine.

Selon les derniers chiffres de CovidTracker, on prélève actuellement en moyenne en France 29.230 cas positifs au Covid-19 chaque jour. Les hospitalisations en soins critiques restent aussi à un niveau élevé, avec 71 admissions quotidiennes.

La crainte d’un retour en force de la grippe

L’Académie de médecine est inquiète de voir une augmentation des co-infections Covid-19/grippe cet hiver. Alors que la grippe avait quasiment disparu durant la saison 2020-2021 du fait des confinements successifs et du strict respect des gestes barrières, elle a fait son retour en 2021-2022.

« De nombreux cas de co-infection ‘grippe + Covid-19’ ont été notifiés dans le monde (…). Ainsi, une étude prospective réalisée au Royaume-Uni chez 6965 patients Covid-19 a détecté une co-infection virale chez 583 (8,4%) d’entre eux, ces co-infections étant significativement associées à une augmentation du risque de décès », met en garde l’académie de médecine.

« On fait appel au bon sens populaire »

Autant de raisons qui poussent l’institut à émettre des recommandations, « bien que la situation sanitaire n’exige pas actuellement de revenir aux mesures obligatoires ».

Parmi ces dernières, le port du masque FFP2 dans les espaces publics clos est encouragé pour les personnes âgées ou porteuses de comorbidités. Le masque chirurgical est lui recommandé pour tous, dans tous les espaces publics clos, y compris les transports en commun.

Sur le plateau de BFMTV ce jeudi, Yves Buisson, épidémiologiste et président de la cellule Covid-19 de l’académie nationale de médecine, a rappelé l’importance de ces recommandations dans les circonstances actuelles.

« On fait appel au bon sens populaire, pour que les gens fassent très attention, surtout quand ils sont âgés, vulnérables… Qu’ils (les Français, ndlr) prennent la précaution de porter le masque dans les zones fréquentées où ils risquent d’être contaminés », a-t-il déclaré.



Lire la suite
www.bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.