Joe Biden donne quatre-vingt-dix jours aux renseignements américains pour remettre un rapport


Joe Biden, le 17 mai 2021, à Washington.

Le président des Etats-Unis, Joe Biden, a appelé mercredi 26 mai les services de renseignement américains à « redoubler d’efforts » pour expliquer les origines du Covid-19. M. Biden a exigé un rapport d’ici quatre-vingt-dix jours, alors que la théorie d’un accident de laboratoire à Wuhan, en Chine, est revenue en force ces dernières semaines dans le débat américain.

Joe Biden a rappelé que les travaux du renseignement américain, qui se concentrent sur deux hypothèses (originale animale ou fuite d’un laboratoire) n’ont pas permis à ce jour d’aboutir à « une conclusion définitive ». « Les Etats-Unis continueront à travailler avec leurs partenaires à travers le monde pour faire pression sur la Chine, afin qu’elle participe à une enquête internationale complète, transparente, et fondée sur des preuves », a ajouté le président américain, déplorant l’attitude de Pékin sur ce dossier.

L’analyse : Covid-19 : comment la Chine mène une guerre de l’information pour réécrire les origines de la pandémie

Accusations chinoises

Quelques heures avant la diffusion du communiqué de Joe Biden, Pékin avait accusé Washington de diffuser des théories « complotistes » sur les origines de la pandémie. La Chine a toujours farouchement combattu la théorie selon laquelle le Covid-19 aurait pu s’échapper de l’un de ses laboratoires, en particulier de l’Institut de virologie de Wuhan, pointé du doigt par la précédente administration Trump.

Cette semaine, un article du Wall Street Journal a relancé les spéculations aux Etats-Unis, tandis que les appels en faveur d’une enquête plus approfondie se multiplient, y compris au sein de la communauté scientifique.

Après un séjour de quatre semaines à Wuhan en début d’année, une étude conjointe d’experts de l’OMS et d’experts chinois avait en mars jugé « extrêmement improbable » un accident de laboratoire. L’identification des premiers cas de Covid-19 remonte à fin 2019, à Wuhan, avant que le virus ne se répande à la surface du globe et n’emporte près de 3,5 millions de personnes.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Origines du Covid-19 : l’hypothèse d’un accident à l’Institut de virologie de Wuhan relancée après la divulgation de travaux inédits

Le Monde avec AFP



Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *