le Japon fait don de plus d’un million de doses de vaccin à Taïwan


Un avion contenant des doses du vaccin AstraZeneca à destination de Taïwan attend sur le tarmac de l’aéroport de Narita, près de Tokyo, le 4 juin 2021.

Le Japon a annoncé, vendredi 4 juin, qu’il allait donner 1,24 million de doses de vaccin à Taïwan, confronté à une flambée de cas de Covid-19.

« Nous avons reçu de la part de plusieurs pays et régions des demandes pour leur fournir des vaccins », a déclaré le ministre des affaires étrangères nippon, Toshimitsu Motegi. « A ce stade, nous avons terminé les préparatifs pour répondre à la requête de Taïwan. Nous allons leur envoyer gratuitement 1,24 million de doses de vaccin AstraZeneca produit au Japon », a-t-il ajouté, précisant que les doses arriveraient à Taïwan vendredi.

Taïwan, qui connaît une forte hausse des cas de Covid-19, a exprimé sa gratitude, soulignant que les deux voisins « partageaient les valeurs universelles de la liberté et de la démocratie ». Longtemps érigé en modèle de bonne gestion de la pandémie, n’enregistrant que quelques centaines de cas et moins de dix décès liés au Covid-19, Taïwan a vu le nombre de cas bondir au cours des dernières semaines.

Lire aussi Covid-19 : Taïwan connaît sa première flambée

Un virus qui se propage par l’intermédiaire des pilotes de ligne

Le bilan atteint désormais environ 10 000 contaminations et 166 décès, après une propagation du virus par des pilotes de ligne. L’île, qui compte 23,5 millions d’habitants, n’a jusqu’à présent reçu que 726 600 doses du vaccin d’AstraZeneca et 150 000 doses de celui de Moderna.

Elle bénéficie du dispositif de partage Covax, mis en place pour assurer une distribution équitable des vaccins, notamment aux pays à faible revenus. Mais la présidente taïwanaise, Tsai Ing-wen, a accusé la Chine de faire obstacle à l’obtention de doses du vaccin fabriqué par les laboratoires américain (Pfizer) et allemand (BioNTech).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : l’Asie en retard sur les vaccinations

Le Japon, longtemps critiqué pour la lenteur de sa campagne de vaccination depuis le lancement de celle-ci, en février, est récemment passé à la vitesse supérieure, même si tout juste 3 % de ses 125 millions d’habitants ont reçu à ce jour leurs deux doses de vaccin.

Tokyo a approuvé, il y a deux semaines, les vaccins contre le Covid-19 de Moderna et d’AstraZeneca, mais ce dernier ne devrait pas être utilisé immédiatement, en raison de cas rares mais graves de thromboses (caillots sanguins) constatés dans d’autres pays.

Le Monde avec AFP



Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *