près de 2 000 malades hospitalisés en réanimation en France


Près de 2 000 malades du Covid-19 étaient hospitalisés dans des services de soins critiques, mardi 17 août, un niveau qui n’avait plus été atteint depuis la mi-juin, selon des données des autorités sanitaires. Au total, 1 953 malades du Covid-19 occupaient des lits de réanimation, au même niveau que le 15 juin, contre 1 908 la veille.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les Antilles submergées par une quatrième vague sans précédent de Covid-19

Les autorités ont dénombré 245 nouveaux entrants en réanimation au cours des dernières vingt-quater heures, davantage que la veille (178) ou que la moyenne des jours précédents. Un nombre important de ces hospitalisations en soins critiques se concentre dans le sud de l’Hexagone, en région parisienne, en Guadeloupe et en Martinique. Dans l’ensemble, tous services confondus, 10 219 lits d’hôpitaux étaient occupés par des malades souffrant du Covid mardi, et 1 075 nouveaux entrants recensés.

Première injection pour 69,3 % de la population

D’une manière générale, 28 114 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés mardi en France, pour un taux de positivité des tests s’élevant à 3,4 %, selon Santé publique France. Côté vaccination, le ministère de la santé fait état mardi de « 46 714 974 personnes [ayant] reçu au moins une injection (soit 69,3 % de la population totale) et 39 789 184 personnes [ayant] désormais un schéma vaccinal complet (soit 58,9 % de la population totale) ».

En dépit d’un ralentissement des prises de rendez-vous, le gouvernement maintient son objectif de 50 millions de vaccinés avec une première dose à la fin d’août, qu’il juge « atteignable » grâce à un « effet rebond » escompté à l’approche de la rentrée.

Le dernier bilan de Santé publique France, mardi soir, fait par ailleurs état de 111 morts recensés depuis la parution des derniers chiffres, lundi. Depuis le début de l’épidémie, 112 943 personnes sont mortes des suites d’une infection au Covid-19 en France à l’hôpital ou dans les établissements sociaux et médico-sociaux.

Le Monde avec AFP



Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *