fbpx

A Shanghaï, le ras-le-bol de la population à l’égard du strict confinement


A Shanghaï, pour évacuer la frustration d’un confinement qui s’éternise, certains ont choisi de se mettre à leur fenêtre pour crier. Depuis le 30 mars, les vingt-six millions d’habitants de la mégapole sont confinés pour faire face à la recrudescence de l’épidémie de Covid-19.

Selon Simon Leplâtre, correspondant du Monde à Shanghaï, cette colère est en partie liée au fait que le confinement, qui ne devait durer que cinq jours, est encore d’actualité douze jours plus tard. Par ailleurs, la politique de séparation des enfants de leurs parents qui ont contracté le Covid-19 ajoute à la frustration des familles.

Lire aussi : Covid-19 : les failles du « modèle chinois »

Le Monde

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer



Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.