fbpx

sept nouveaux morts du Covid-19 à Shanghaï


Des habitants de Shanghaï font la queue avant de se faire tester, dans le district de Pudong, le 17 avril 2022.

La ville de Shanghaï, confinée depuis le début du mois, a annoncé, mardi 19 avril, sept nouveaux morts du Covid-19 au cours des dernières vingt-quatre heures, portant à dix le total des décès dans la capitale économique chinoise.

La mairie avait fait état de ses trois premiers morts lundi, un bilan étonnamment léger dans une ville qui dénombre chaque jour quelque 20 000 nouveaux cas de contamination. Les sept nouvelles personnes décédées étaient âgées de 60 à 101 ans et souffraient de maladies préexistantes, selon la mairie.

Le variant Omicron a frappé de plein fouet les 25 millions d’habitants de Shanghaï, placés sous confinement depuis la fin du mois de mars, pour une durée indéterminée, dans des conditions parfois spartiates.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés A Shanghaï, colère et rébellions contre la violence du confinement

Une faible mortalité qui interpelle

Depuis le début de l’épidémie, initialement détectée dans le centre de la Chine fin 2019, Pékin a réussi à limiter le bilan total à moins de 5 000 morts, et moins de 190 000 contaminations, si l’on s’en tient aux chiffres officiels, très inférieurs aux décomptes internationaux.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Le confinement de Shanghaï de plus en plus coûteux pour la Chine

La faible mortalité interpelle, d’autant que les taux de vaccination sont faibles chez les plus âgés. Des responsables municipaux des services de santé ont fait savoir, dimanche, que moins des deux tiers des plus de 60 ans avaient reçu deux injections, et moins de 40 % une dose de rappel.

D’après des messages invérifiables circulant sur les réseaux sociaux, des décès ont déjà été attribués au Covid-19 ces dernières semaines à Shanghaï, mais ces informations ont été censurées par les autorités.

Notre sélection d’articles sur les vaccins contre le Covid-19

Le Monde avec AFP



Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.