fbpx

chef d’orchestre, récital de Messi et avenir de « Dédé »

[adinserter block= »1″]

  • A l’affiche : pas d’affiche

Deuxième jour consécutif sans match de l’Euro. L’occasion pour les équipes encore en lice d’affûter leurs plans de jeu avant le début des demi-finales, dès demain à 21 heures à Wembley entre Italiens et Espagnols, revanche de la finale de l’Euro 2012 remportée par la Roja. L’Angleterre et le Danemark se disputeront mercredi, même heure et même lieu, le second ticket pour la finale.

Lire aussi Euro 2021 de football : le calendrier des matchs, les résultats et les classements
  • Euro star : Sergio Busquets

Sergio Busquets lors d’un entraînement à Saint-Pétersbourg, le 1er juillet 2021.

En trois matchs, il a rappelé quel type de joueur il était. Positif au coronavirus et absent des deux premières rencontres de l’Espagne lors de la phase de groupes (deux nuls contre la Suède et la Pologne), Sergio Busquets est revenu dans le onze de la Roja contre la Slovaquie. Et comme par hasard, l’équipe a retrouvé son jeu flamboyant avec son chef d’orchestre à la baguette, pour éparpiller l’adversaire façon puzzle (5-0).

« Le match de Busquets est un manuel pratique pour milieux de terrain. Sur ce que doit faire un pivot en défense et en attaque. On sait l’importance qu’il a pour le groupe », déclarait le sélectionneur Luis Enrique, à la suite de ce récital. Du haut de ses 126 capes, Sergio Busquets est le capitaine de la Roja, et même bien plus que cela, son véritable leader et sa plaque tournante.

Lire aussi Euro 2021: Espagne, tout savoir sur l’équipe

Face à la Slovaquie, puis en huitième de finale contre la Croatie, il a été désigné homme du match. Champion du monde en 2010 et d’Europe en 2012, le joueur du Barça brille sous le maillot de l’Espagne et fait briller ses jeunes coéquipiers du milieu de terrain, comme Pedri, 18 ans. Il tentera de le faire de nouveau mardi, face à l’Italie.

  • Pendant ce temps… Messi et l’Argentine en demi-finales de la Copa

Il n’y a pas que l’Euro dans la vie. Au Brésil, les meilleurs footballeurs sud-américains disputent actuellement la Copa America. Et qui dit meilleurs footballeurs dit Lionel Messi, encore étincelant pour permettre à l’Argentine de se qualifier en demi-finales. Face à l’Equateur dans la nuit de samedi à dimanche, la « Pulga » a livré une master class ponctuée d’un but et deux passes décisives, pour une victoire facile (3-0).

L’Argentine retrouvera la Colombie en demi-finale, pendant que le Brésil et le Pérou s’affronteront dans l’autre affiche de ce dernier carré. Finaliste de la Coupe du monde en 2014 et de la Copa America en 2007, 2015 et 2016, Lionel Messi espère cette année décrocher un premier titre international avec sa sélection (seuls les Jeux olympiques de 2008 figurent à son palmarès).

  • Dans la lucarne : toujours plus facile à la maison

Quel est le point commun entre l’Espagne, l’Italie, le Danemark et l’Angleterre ? Réponse : ces quatre équipes ont eu la chance de disputer leurs trois matchs de poules devant leur public. Un avantage possible grâce à la particularité de cet Euro, disputé dans pas moins de onze pays différents. Et qui va continuer d’avantager les Anglais, qui disputeront mercredi leur demi-finale contre le Danemark, puis une éventuelle finale le 11 juillet, au stade Wembley, à Londres.

Jouer devant son public veut dire avoir ses repères, éviter les voyages et ne pas subir les décalages horaires. Au contraire, la Suisse a par exemple dû changer quatre fois de fuseau horaire entre son premier match de groupe, à Bakou, et son quart de finale perdu face à l’Espagne, à Saint-Pétersbourg. « Ce n’est pas super au niveau de la préparation », se plaignait le sélectionneur de la Nati, Vladimir Petkovic, avant la rencontre. Difficile de lui donner tort.

Lire aussi Euro 2021 : A Londres, la cité HLM de Kirby Estate, ses 700 drapeaux anglais et l’immense espoir d’une victoire
  • Coin de ciel (presque) bleu : Lucas Hernandez opéré

Lucas Hernandez face à Bernardo Silva, durant la rencontre entre la France et le Portugal en phase de groupes de l’Euro 2021, le 23 juin, à Budapest.

Lucas Hernandez va devoir prendre son mal en patience. Blessé au genou gauche face au Portugal lors de la phase de groupes, le latéral gauche de l’équipe de France a été opéré avec succès, comme l’a communiqué son club, le Bayern Munich, dimanche.

Le club bavarois a ajouté que Lucas Hernandez allait immédiatement commencer la rééducation, en vue d’un retour sur les terrains dans les prochaines semaines. Le joueur de 25 ans était un titulaire indiscutable de l’équipe de Didier Deschamps, et a assisté impuissant à la défaite des Bleus en huitième de finale face à la Suisse.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Euro 2021 : les raisons de l’échec français

« On va passer une journée à discuter. C’est un ami, quelqu’un qui n’a jamais déçu depuis que je l’ai pris »

Continuera ? Continuera pas ? Depuis la fin de l’Euro pour les Bleus et l’élimination surprise en huitième de finale face à la Suisse, l’avenir de Didier Deschamps est au cœur des toutes les spéculations. Invité de l’émission « Téléfoot » dimanche, le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, s’est montré flou sur l’avenir du sélectionneur, sous contrat jusqu’en 2022.

« Je n’ai pas dit qu’il allait continuer, on va discuter. Il faut vérifier qu’on ait les mêmes objectifs et ambitions entre la Fédération et l’entraîneur. On va faire le tour de ce qui n’a pas marché et de ce qu’on peut mieux faire », a expliqué le patron du foot français, ajoutant qu’une rencontre avec Deschamps était prévue dans la semaine. En poste depuis 2012, Deschamps a conduit les Bleus en finale de l’Euro 2016 et au titre mondial en 2018.

Notre sélection d’articles sur l’Euro 2021

Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.