Où voir Manchester City-PSG et cinq questions autour du match


DÉCRYPTAGE – Tout ce qu’il faut savoir avant le choc de la cinquième journée de C1 entre City et le Paris-SG, ce mercredi, à l’Etihad Stadium.

Où voir Manchester City-PSG ?
Cette affiche de la cinquième journée de phase de poules de Ligue des champions sera diffusée en direct sur Canal+ et RMC Sport 1. Coup d’envoi à 21 heures (heure de Paris), ce mercredi, à l’Etihad Stadium de Manchester. Évidemment, vous pourrez suivre la rencontre en direct commenté sur notre site.

Quels absents de part et d’autre ?
Sergio Ramos, première ! Freiné par des pépins physiques depuis son arrivée à Paris, le défenseur espagnol de 35 ans fait partie du groupe pour la première fois. Ménagés contre Nantes (3-1) samedi dernier, Presnel Kimpembe et Marquinhos sont opérationnels. Idem pour Gianluigi Donnarumma, remis d’une gastro-entérite. Si Mauricio Pochettino reste fidèle à sa logique, c’est toutefois Keylor Navas, expulsé face aux Canaris, qui devrait garder le but du PSG. Last but not least, Kylian Mbappé, malade et absent à l’entraînement lundi, est apte également. Pour le reste, Juan Bernat, Rafinha et Sergio Rico ne sont pas qualifiés en C1 et Julian Draxler est out pour de longues semaines, sans doute jusqu’à la fin de l’année 2021.

Du côté de City, Pep Guardiola devra se passer des services de Kevin De Bruyne, positif au Covid-19. Un coup dur, d’autant que l’international belge a marqué lors de ses trois premiers matches face au PSG. Ferran Torres squatte l’infirmerie des vice-champions d’Europe. Benjamin Mendy, lui, est… en prison. Il y a encore un petit doute concernant Jack Grealish.

Le PSG peut-il se qualifier pour les 8es dès ce mercredi ?
Oui. Le PSG serait en effet qualifié en cas de victoire à l’Etihad Stadium, quel que soit le résultat de Bruges contre Leipzig, mais aussi en cas de nul, si les champions de Belgique ne gagnent pas. Enfin, Paris serait mathématiquement en 8es même en cas de revers, à la condition que Leipzig prenne les trois points en Belgique. À noter qu’en cas de victoire ce mercredi, City, actuel leader au classement du groupe A devant le Paris-SG (9 points contre 8), serait assuré de terminer en tête. S’ils ne sont pas qualifiés après la cinquième levée, les Parisiens n’auront besoin que d’un nul contre Bruges le 7 décembre, au Parc des Princes.

Quel bilan pour Paris en Angleterre ?
Le PSG n’a remporté que trois de ses 13 matches sur le sol anglais, pour quatre nuls et six défaites. Surtout, le club de la capitale n’a jamais gagné face à Manchester City de l’autre côté de la Manche. En fait, Paris n’a même jamais marqué à l’Etihad Stadium en trois déplacements ! 0-0 en 2008, dans le cadre de la phase de groupes de Ligue Europa, et deux défaites, 1-0 en quarts de finale retour de C1 en 2016 et 2-0, au printemps dernier, lors de la demi-finale retour de Ligue des champions.

Que faut-il retenir du match aller entre les deux équipes ?
Certes, Manchester City avait globalement eu la maîtrise du jeu le 28 septembre dernier, au Parc des Princes. Les joueurs de Pep Guardiola avaient adressé 18 tirs en direction du but de Gianluigi Donnarumma (contre 6), avec 54,1% de possession de balle et 54,8% de duels gagnés. Et on se demande encore comment Bernardo Silva a pu manquer le cadre à la 26e minute, seul face au but vide à hauteur des six mètres. N’empêche, le Paris-SG n’avait pas volé sa victoire (2-0), se montrant solide et efficace, avec des buts signés Gana Gueye – incontestable homme du match – et Lionel Messi, le premier de la «Pulga» à Paris. Marco Verratti avait tellement rayonné au milieu que Pep Guardiola s’était dit «amoureux» de l’Italien !

Est-ce l’un des derniers chocs européens de Pochettino à la tête du PSG ?
C’est LA question brûlante du moment. Rappel des faits. Après l’éviction d’Ole Gunnar Solskjaer, les regards se sont tournés vers Zinedine Zidane pour prendre les rênes de Manchester United. Une hypothèse qui n’est, semble-t-il, pas du goût de l’ancien meneur de jeu des Bleus, libre depuis son départ du Real Madrid l’été dernier. Mauricio Pochettino plairait aussi aux Red Devils et l’intérêt serait réciproque. «Zizou», lui, ferait office de priorité pour les dirigeants parisiens en cas de départ de «Poche». Un chassé-croisé que certains envisagent pour la fin de saison, tandis que d’autres se laissent aller à l’imaginer dans un avenir beaucoup plus proche, voire carrément dans les prochaines semaines. Des rumeurs, beaucoup de rumeurs.

Évidemment, rien de solide, de concret, de certain. D’autant que c’est un média espagnol, la COPE, qui a allumé la mèche. Et on sait à quel point nos confrères ibériques sont friands de rumeurs au sujet du Paris-SG, surtout si cela peut déstabiliser les Rouge et Bleu avant un choc en C1… D’autres médias s’en sont toutefois emparés, en France, en Angleterre et partout en Europe en fait. Une chose est sûre : Pochettino est sous contrat jusqu’en 2023 et se dit «très heureux» sur les bords de la Seine.

Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *