fbpx

L’entraîneur des Wallabies exhorte la fédération australienne à ne pas se retirer du Super Rugby

[adinserter block= »1″]

Le sélectionneur des Wallabies, Dave Rennie, a exhorté lundi la Fédération australienne de rugby à ne pas se retirer du Super Rugby Pacific en lançant sa propre compétition nationale en 2024.

Le président de Rugby Australia, Hamish McLennan, aurait dit à son homologue néo-zélandais Stewart Mitchell que leur partenariat pourrait prendre fin en raison d’un déséquilibre des revenus de diffusion, en faveur des franchises néo-zélandaises.

«Nous honorerons nos engagements en 2023 mais nous devons voir ce qui est le mieux pour le rugby en Australie jusqu’à la Coupe du monde de rugby en Australie en 2027», a déclaré McLennan à Fox Sports la semaine dernière. «Les paris sont ouverts à partir de 2024 avec la Nouvelle-Zélande».

Rennie a admis avoir été pris au dépourvu par ces déclarations et a indiqué qu’il était crucial, selon lui, que les équipes australiennes continuent à jouer contre leurs rivales néo-zélandaises.

«J’ai été très clair dans le passé, je pense que c’est bon pour les deux pays que nous jouions» l’un contre l’autre, a-t-il expliqué.

Auparavant, l’Afrique du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande mettaient en commun leurs revenus TV respectifs du Super Rugby et les partageaient en trois, ce qui a été étendu à l’Argentine lorsqu’elle a rejoint la compétition avec ses Pumas.

Mais depuis la pandémie de Covid, lorsque les franchises d’Afrique du Sud et celle de l’Argentine ont été écartées de la compétition, devenue Super Rugby Pacific, cet arrangement a pris fin.

Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.