fbpx

ce qu’il faut retenir de la 2e journée de Wimbledon

[adinserter block= »1″]

Le finaliste sortant a été terrassé par le covid-19, Nadal s’est fait un peu peur et les Bleus, surtout chez les hommes, ont continué de surprendre agréablement.

Le chiffre : 36

Vite fait, bien fait. La numéro un mondiale Iga Swiatek n’a pas traîné pour son entrée en lice en surclassant la Croate Jana Fett (252e et issue des qualifications) 6-0, 6-3, et en remportant au passage sa 36e victoire consécutive. Elle établit un record pour le 21e siècle et devance désormais Venus Williams (35). Depuis sa défaite au 2e tour à Dubaï en février, Swiatek n’a pas perdu le moindre match, enchaînant les titres sur dur à Doha, Indian Wells et Miami, puis sur terre battue à Stuttgart, Rome, Madrid et Roland-Garros.

Le record : 62

C’est désormais le nombre de participations consécutives à des tournois du Grand Chelem de la numéro un française, Alizé Cornet. La Niçoise de 32 ans rejoint la Japonaise Ai Sugiyama. Depuis l’Open d’Australie 2007, elle n’a pas manqué un seul Majeur, mis à part Wimbledon 2020 qui avait été annulé en raison du covid. Et pour fêter ce petit moment d’histoire, la 37e mondial a fait chuter ce mardi Yulia Putintseva.

Le (bon) bilan bleu

Ils étaient dix sur les courts ce mardi. En attendant Harmony Tan opposée à Serena Williams, cinq d’entre eux ont validé leur ticket pour le 2e tour. Ils seront au moins onze à ce stade de la compétition (sur les 18 alignés au départ). Une performance bonne à prendre en ces temps de vache maigre. Hugo Grenier, 141e mondial, avait été éliminé en qualifications mais il a été repêché après le forfait de son compatriote Gaël Monfils. Face au Suisse Marc-Andrea Huesler (106e et issu des qualifications), le joueur de 26 ans a parfaitement saisi sa chance pour son premier match dans un grand tableau de Grand Chelem. Une victoire 6-3, 7-6 (7/0), 6-7 (5/7), 2-6, 6-4. Hugo Gaston a remporté le premier succès de sa carrière à Wimbledon contre l’Australien Alexei Popyrin (83e) gagné 6-2, 4-6, 0-6, 7-6 (7/3), 6-3. Richard Gasquet a également remporté son bras de fer face au Portugais Joao Sousa (60e) 7-6 (9/7), 6-2, 4-6, 4-6, 6-3. Qualification tranquille pour Benjamin Bonzi, contre Zdenek Kolar (119e) 6-3, 6-3, 6-1 en 1h33. C’est fini en revanche pour Arthur Rinderknech qui a cédé en cinq manches face à Denis Shapovalov 6-1, 6-7, 6-7, 6-4, 6-1. Dans le tableau féminin, si Alizé Cornet est passée, Océane Dodin a été dominée par la Lettone Jelena Ostapenko, demi-finaliste en 2018 (6-4, 6-4) et Chloé Paquet a calé face à la Roumaine Irina Bara (6-2, 6-4). Tout comme Clara Burel face à l’Anglaise Boulder.

La perf’

Le serveur volleyeur américain Maxime Cressy, né à Paris, a fait tomber Félix Auger-Aliassime, tête de série 6, dès le premier tour à l’issue d’une féroce bataille de 4h15 (6-7, 6-4, 7-6, 7-6). Finaliste à Eastbourne la semaine passée, Cressy aura une bonne carte à jouer au deuxième tour contre Jack Sock. Pour FFA, il s’agit d’un gros coup d’arrêt après son quart de finale la saison dernière.

L’outsider

Vainqueur à Majorque dimanche, Stefanos Tsitsipas a dû batailler face au 188e mondial, Alexander Ritschard pour son entrée en lice (7-6(1), 6-3, 5-7, 6-4). Le 5e joueur mondial, qui s’était incliné au premier tour lors des deux dernières éditions à Londres, met fin à une vilaine série et affrontera Jordan Thompson au deuxième tour pour confirmer qu’il a le pied vert.

La frayeur

Finaliste du dernier Roland-Garros, Coco Gauff, 18 ans, qui s’était fait connaître en 2019 en atteignant les 8es de finale à 15 ans, a souffert pour ses débuts à Wimbledon. Il lui a fallu 2h29 pour dominer la Roumaine Elena-Gabriel Ruse (54e) 2-6, 6-3, 7-5.

La phrase

« Est-ce que j’ai craché en direction d’un spectateur qui me manquait de respect ? Oui, je l’ai fait. Je ne ferais pas ça à quelqu’un qui me soutenait. » L’Australien Nick Kyrgios, en difficulté sur les courts, s’est tout de même qualifié pour le 2e tour grâce à une victoire dans la douleur en cinq sets contre l’invité britannique Paul Jubb (219e) (3–6, 6–1, 7–5, 6–7[3], 7–5). Il n’a pas brillé par son comportement en crachant en direction d’un spectateur pendant la rencontre. Une attitude de bad boy qu’il a assumée en conférence de presse…

Le forfait covid

Après l’outsider Marin Cilic lundi, l’Italien Matteo Berrettini, finaliste l’an dernier et qui faisait partie des favoris de cette édition, a annoncé mardi son forfait à Wimbledon en raison d’un test positif au covid. «C’est avec le cœur brisé que j’annonce devoir me retirer de Wimbledon en raison d’un test positif au covid-19», a écrit le joueur de 26 ans sur Instagram. Le joueur italien de 26 ans est remplacé dans le tableau par le lucky loser suédois Elias Ymer (137e).

La blessure

Très handicapé par une blessure au niveau des ischio-jambiers, le Bulgare Grigor Dimirov a dû jeter l’éponge face à l’Américain Steve Johnson. Le 21e mondial avait remporté le premier acte 6-4, mais a abandonné dans le deuxième set à 5-2 contre lui.

Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.