fbpx

Ian Foster, sélectionneur des All Blacks, refuse d’évoquer son avenir

[adinserter block= »1″]

Fragilisé par un second revers consécutif à domicile face à l’Irlande (22-32), l’entraîneur de la Nouvelle-Zélande n’a pas souhaité s’exprimer sur son avenir à la tête des All Blacks.

Le sélectionneur des All Blacks Ian Foster, très critiqué par les médias néo-zélandais, a refusé d’évoquer son avenir samedi après le deuxième revers consécutif de la Nouvelle-Zélande à domicile contre l’Irlande (32-22) en clôture de tournée estivale. «Je ne suis ici que pour parler du match», a-t-il déclaré devant la presse au moment d’évoquer sa situation, quelques minutes après la nouvelle déroute des siens face au XV du Trèfle à Wellington.

C’est la première fois que les All Blacks perdent deux matches d’affilée à domicile contre une équipe européenne depuis la tournée victorieuse de la France en 1994. C’est aussi la première fois qu’ils perdent une série de tests à domicile contre l’Irlande, qui ne s’était jamais imposée en Nouvelle-Zélande avant son succès le samedi précédent à Dunedin (23-12). Cette première défaite avait déjà un peu plus affaibli Ian Foster, en place depuis 2020, mais qui a accumulé les mauvais résultats depuis l’année dernière, avec sept défaites en 24 rencontres, dont deux contre l’Irlande (29-20) et la France (40-25) en novembre 2021 qui avaient déjà semé le doute.

Les Néo-Zélandais doivent se rendre compte qu’il s’agit d’une très bonne équipe irlandaise et lui accorder du crédit.

Ian Foster

«Nous devons analyser cette série, nos plans initiaux ont été perturbés» a déclaré le sélectionneur de 57 ans, évoquant notamment les cas de covid qui ont touché les Blacks avant le premier test irlandais, dont Foster lui-même. Mais, sous l’interim de l’ancien sélectionneur de l’Irlande Joe Schmidt, les Néo-Zélandais s’étaient imposés (42-19) lors de la première rencontre à Auckland. «Nous ne nous sommes pas assez créés d’occasions et nous avons raté nos entames de match», a-t-il analysé.

En effet, lors des deux défaites, les triples champions du monde ont bien mal commencé en encaissant un essai en début de rencontre. «Les Néo-Zélandais doivent se rendre compte qu’il s’agit d’une très bonne équipe irlandaise et lui accorder du crédit» a-t-il ajouté enfin, interrogé sur la réaction des supporters. Après cette série «intense», Foster a souligné que les Blacks allaient devoir se «retrousser les manches». Les Néo-Zélandais disputeront en août et septembre le Rugby Championship. Ils débuteront par deux tests chez les champions du monde sud-africains les 6 et 13 août.

Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.