fbpx

Tadej Pogacar à la recherche de sa petite-cousine disparue et sans doute embrigadée dans une secte avec sa mère

[adinserter block= »1″]

Le double vainqueur du Tour de France a récemment lancé un appel sur les réseaux sociaux pour retrouver sa petite-cousine mystérieusement disparue depuis près d’un an.

Tadej Pogacar s’est fixé comme mission de ramener le maillot jaune à Paris pour la troisième fois de suite dans une semaine sur les Champs-Élysées. Mais un autre combat, plus important encore, motive le Slovène, décidé à éclaircir un mystérieux drame familial. Sa petite-cousine, Julija, est portée disparue depuis le 3 novembre 2021. La fillette, qui fêtera ses onze ans jeudi prochain, a fait l’objet d’une fiche de recherche d’Interpol.

Le père de Julija n’a aucune idée de l’endroit où se trouve sa fille mais il suspecte sa mère, dont il est divorcé depuis une dizaine d’années et avec qui il se partageait la garde, de l’avoir emmené en Espagne, peut-être aux Canaries, durant l’épisode de l’épidémie de coronavirus. Son ex-femme aurait été aidée par un couple, tombé, comme elle, sous l’influence d’un groupe de pensée.

La fiche Interpol de Julija. DR

L’ex-femme de Peter Pogačar se serait rapprochée d’un mouvement baptisé Lana Praner z Gospodi (« Lana Praner et les Seigneurs ») aux méthodes sectaires et aux théories complotistes, notamment sur la vaccination. «Lana Praner est une personne qui, avec sa propre fréquence, élève la conscience collective des gens pour atteindre la paix intérieure et l’harmonie. Il révèle le monde de l’Au-delà et est le lien avec les mondes physiques des Constellations planétaires extraterrestres et en même temps le lien avec tous les mondes intermédiaires, semi-compacts, fluides, temporaires et permanents où les énergies atteignent leur propre niveau de maturité», peut-on lire sur le site internet de ce groupe. Lana Praner aurait aussi traversé la décomposition physique de l’âme, serait revenu de l’au-delà et ramené son corps terrestre à la vie…

Pour mieux se dissimuler, Natasa Brumen aurait changé de nom pour s’appeler désormais Melisa Smrekar mais elle n’utiliserait aucun moyen de communication, pas internet et pas de smartphone non plus. Elle aurait quitté la Slovénie avec un minimum d’affaires, juste des documents officiels mais sans carte bancaire ou ordinateur portable.

Pour le développement normal de Julia et s’inquiétant de son sort, Peter Pogacar tient absolument à retrouver sa fille. Il a lancé un site internet dans lequel il explique ses démarches. Des recherches auxquelles l’actuel deuxième du Tour de France, Tadej Pogacar s’était associé en écrivant un message sur les réseaux sociaux : « Help. My little cousin Julija is missing ! » avant le départ du Tour de France.

Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.