fbpx

Christensen et Kessie pourraient quitter le Barça s’ils ne sont pas enregistrés avant samedi

[adinserter block= »1″]

DÉCRYPTAGE – Stupeur en Catalogne alors que Barcelone continue sa course contre la montre pour enregistrer leurs nouvelles recrues. Andreas Christensen et Franck Kessié posséderaient des options pour quitter le club.

En raison d’une profonde crise financière exacerbée par la pandémie de COVID-19 et, limité par les règles du fair-play financier (FFP) de LaLiga, le Barça n’est toujours pas en mesure d’enregistrer ses nouveaux joueurs avant l’ouverture de la saison samedi contre Rayo Vallecano, ont confirmé diverses sources à ESPN .

Christensen et Kessie ont tous deux rejoint le Barca gratuitement plus tôt cet été depuis Chelsea et l’AC Milan respectivement. À trois jours du début de la nouvelle campagne, aucun des deux n’a été enregistré auprès de la ligue espagnole.

Des sources ont déclaré à ESPN que s’ils ne sont pas enregistrés avant le match d’ouverture du Barça contre Rayo, les deux joueurs pourraient choisir d’exécuter une clause leur permettant de partir gratuitement.

À ce stade, rien n’indique que cela arrivera et le président Joan Laporta continue de prôner l’optimisme en espérant que les sept joueurs soient enregistrés à temps. Dans le pire des cas, Barcelone chercherait à parler avec les agents des joueurs pour éviter une issue aussi extrême car leur date limite reste la fin du mercato, le 31 août.

150 millions dépensés

Robert Lewandowski est l’homme du moment en Liga parmi un certain nombre de nouvelles recrues de Barcelone alors que ce dernier tentera de détrôner le Real Madrid, qui a ajouté un titre en Ligue des champions à son triomphe en championnat la saison dernière.

Barcelone est le plus gros dépensier d’Europe cet été, investissant environ 150 millions d’euros pour signer de gros noms comme Lewandowski du Bayern Munich, l’ailier brésilien Raphinha de Leeds United et le défenseur Jules Koundé de Séville.

Les transactions de Kessie et Christensen n’ont été possibles qu’après que le club a vendu une participation de 35% dans ses droits TV LaLiga pour les 25 prochaines années et une participation de 25% dans son studio audiovisuel pour 638 millions d’euros.

Robert Lewandowski, recrue phare du Barça. PAU BARRENA / AFP

Barcelone a également donné un nouveau contrat à l’attaquant Ousmane Dembele dans le but de mettre fin à une disette de trois ans sans titre de champion, bien que le Français n’ait inscrit qu’un seul but en 21 matches de championnat la saison dernière.

Une situation complexe

Le Barça court contre la montre en essayant d’activer un dernier levier financier, parallèlement à sa tentative de vendre le milieu de terrain néerlandais Frenkie de Jong, ce qui lui permettrait d’obtenir le feu vert de la Liga pour ses nouvelles recrues.

Leur dernier triomphe en Liga remonte à 2019, clôturant plus d’une décennie de domination nationale avec Lionel Messi en figure de proue de cette réussite marquée également par trois trophées de la Ligue des champions.

Mais au cours des dernières saisons, le Barça a lutté avec une équipe vieillissante, des signatures coûteuses qui n’ont pas répondu aux attentes et une crise financière qui l’a empêché d’offrir un nouveau contrat à Messi, parti librement au Paris Saint-Germain l’année dernière.

Le sentiment d’espoir depuis l’arrivée de Xavi sur le banc a amené plus de 86 000 fans au Camp Nou le week-end dernier pour regarder Barcelone battre 6-0 les Pumas mexicains lors de leur dernier match amical de pré-saison.

Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.